Du contenu tous les dimanches à 18h30 !

La crise dite du « grain de sable »

Les fameux grains de sable

Bonjour à tous, aujourd’hui, je vais te parler d’un sujet qui m’a concerné, me concerne et me concerna. Seulement, je suis sûr que je ne suis pas le seul au monde à faire face à ce « problème » et peut-être que c’est un sujet qui t’as concerné, te concerne et te concernera. Ce dont je veux te parler aujourd’hui, c’est la crise dite du « grain de sable » ou le problème de patience. Cela signifie que quand quelque chose échappe à ton contrôle, de n’importe quelle nature, cela prend des conséquences incommensurables et exagérées pour la gravité réelle du problème.

En gros ? Il t’arrives un petit bobo et mentalement c’est comme si on allait t’amputer ! (c’est un peu ce qui m’arrivait pendant mes 3 années de dépression !)

Je vais donc te proposer des solutions (tu choisis celle qui te convient bien sûr) afin d’éviter de t’emporter pour un rien. Cela te permettra de ne pas prendre des décisions sous la colère (rupture, quitter son école, suicide, etc.) Apprendre à se contrôler n’est jamais chose facile. Cela demande beaucoup d’effort mental mais également de l’humilité. Ravaler sa fierté ne fait pas de toi un « faible » mais justement un « puissant ».

Quiconque se conduit avec humilité a les idées claires.

Nahman de Braslaw

Toujours laisser passer du temps avant de réagir : la patience temporelle

La patience temporelle

Pour illustrer cette idée, je vais te prouver combien il est important d’attendre par une simple question : « Quand le plat sort du four (ou du micro-ondes), est-ce que tu le manges tout de suite ou tu attends qu’il refroidisse ? »

Eh bien, c’est la même chose avec ta réaction. Agir tout de suite « à sang chaud » fera de toi quelqu’un qui a pris une décision rapide mais irréfléchie. Souvent, quand on agit trop vite, on ne prends pas en compte tous les paramètres du problème pour le résoudre correctement.

C’est le même principe qui s’applique dans un achat compulsif : le vendeur va te « forcer » la vente en insistant sur le fait qu’il te faut absolument acheter TOUT DE SUITE l’objet en question, avec des arguments du style « C’est une occasion à ne pas rater ! » ou « Je ne peux pas vous assurer qu’elle sera là demain ! ». Les vendeurs savent très bien que sous pression, l’humain n’est plus à même de prendre des décisions rationnelles. Et la décision prise est souvent la mauvaise.

Comment appliquer cette méthode ?

Exemple : Tu apprends qu’un de tes amis a décliné une de tes soirées car il était selon lui malade. En allant pour mettre une musique, tu te connectes sur tes réseaux sociaux et voit qu’il est en ligne. Fou de rage, tu lui envoies un message destructeur immédiatement en disant que c’est inadmissible de mentir à son propre ami.

La réalité, c’est que cet ami avait profité de sa maladie pour travailler en groupe sur un projet et il avait besoin d’utiliser les réseaux sociaux afin de discuter avec son groupe.

Ca fait mal d’apprendre la vérité et voir qu’on s’est totalement trompé sur le sujet, qu’on risque de perdre son ami à cause de notre réaction à chaud sans avoir été patient, pas vrai ?

La bonne solution que tu aurais pu appliquer ici aurait été de soit attendre le jour d’après l’explication si tu n’arrives pas à te canaliser calmement et que tu risques d’envoyer un message rageur, soit d’envoyer un message calmement et avec des pincettes du style « Tout se passe bien de ton coté ? 🙂 « .

Boum, bombe désamorcée.

Alors, la prochaine fois que tu as un problème, pose-toi un peu, prends du temps pour adopter la bonne solution.

Peser le pour et le contre : la patience équilibrée

La balance pour l'équilibre

Afin de relativiser et de ne pas surévaluer le problème, il faut établir une sorte de « balance » des pour et des contre du problème.

Je m’explique : quand tu abordes un problème, généralement on ne prend en compte que les côtés négatifs, « c’est insurmontable », « il m’a trahi », « elle l’a fait exprès », « c’est complétement de sa faute ! », du coup on a une vision biaisée et exagérée de celui-ci.

A l’inverse, quand on doit acheter un produit, on voit tout en positif « il me le faut absolument », « il est indispensable à ma vie ! », « je n’aurais rien de mieux à ce produit ! », on a également une vision biaisée et exagérée de celui-ci.

Savoir peser le pour et le contre te permet d’être objectif sur n’importe quel problème, à la manière d’un juge qui se doit d’être impartial et d’être assez patient pour prendre la bonne décision.

Pour cela, note chaque aspect positif et chaque aspect négatif de la situation. Si tu trouves que les aspects positifs sont beaucoup plus importants, alors dans le cas d’un produit, achète-le. Si tu trouve qu’un produit a plus d’aspect négatifs au final que positifs, c’est que c’était un achat compulsif et que tu as bien fait d’hésiter à l’acheter.

J’ai parlé ici de produit, car c’est l’exemple le plus simple, mais tu peux très bien l’appliquer aux problèmes de ta vie courante.

Comment appliquer cette méthode ?

Exemple : Tu veux acheter une voiture, tu trouves la bonne chez un concessionnaire, et tu décides de prendre rendez-vous avec celui-ci pour tester et pourquoi pas acheter la voiture.

Lors de l’entretien, le commercial cherche à déterminer ton « leitmotiv », ce qui te pousserait à acheter directement cette voiture. Au fil de la discussion pendant le test de la voiture, tu te dévoiles trop et indique que tu adores cette voiture, qu’elle est beaucoup mieux niveau qualité que ton ancienne. DING DING, c’est le son de cloche du commercial ayant trouvé l’argument à donner pour que tu te jettes sur cette voiture : tu as besoin d’une nouvelle voiture car elle est beaucoup mieux que l’ancienne, pour quelle raison s’en priver ?

Lors de l’échange après test, le commercial te propose le contrat et rebondit sur ce que tu lui as confié lors du test de la voiture. « Dites-moi, mis à part le prix de la voiture qu’on met de côté, n’avez-vous pas aimé le confort et la sécurité des matériaux qui vous permettront de garder cette voiture longtemps ? », « Honnêtement je serais vous, je la prendrais directement, elle correspond parfaitement à vos critères ! »

Quand bien même ce serait vrai, acheter directement après une première bonne impression est prohibé sans un moment de patience. Pèse le pour et le contre en te demandant si la qualité (positif) vaut le coup de payer aussi cher (négatif), si le fait d’avoir une voiture qui dure longtemps (positif) n’est pas finalement lié à l’imprévu des intempéries, accidents, etc. (négatif). Tu sauras ensuite si c’était finalement une bonne idée de vouloir l’acheter ou si cela aurait été un achat compulsif.

Ne me remercie pas, c’est cadeau.

Respirer un bon coup : la patience physique

Respirer un bon coup !

A la manière de l’expression  « tourner 7 fois sa langue avant de parler », prendre un bon bol d’air frais pour se vider la tête, respirer et expirer plusieurs fois un maximum de fois, te permet physiquement de te calmer, c’est prouvé.

Comment appliquer cette méthode ?

Pour aller dans le détail voici la méthode expliqué sur ce lien.

Se permettre de mieux respirer apporte plus d’oxygène dans le cerveau, t’octroie donc moins de stress et le cerveau est mieux irrigué d’où le meilleur fonctionnement du cerveau et en même temps temporiser pour la patience.

Voilà, il n’y a pas plus compliqué, à chaque situation désespérée, n’hésite pas à tout simplement respirer mieux, concentre-toi sur cette respiration afin d’apporter beaucoup plus d’oxygène à ton cerveau, et ainsi trouver de bonnes solutions (ou plutôt LA bonne).

Conclusion

Voici les 3 méthodes fonctionnant en cas de crise du « grain de sable » te permettant d’avoir de la patience. Je ne dis pas que cela marchera pour tout le monde, mais il y a une grande majorité qui y trouvera son bonheur. Chaque méthode n’est pas exclusive et peut être combinée les une avec les autres (d’abord prendre l’air, prendre du temps pour réfléchir et enfin peser le pour et le contre, et voilà la meilleure des solutions qui te viendra ! :D)

Cliquer pour voter l'article
[Total: 4 Vote moyen: 4.8]

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de
Fermer le menu
Analytics by GoSquared